Financements et observatoire

LES FINANCEMENTS DE LA FILIERE

  • 1°-  La contribution des courses à la Filière équine 

     
    En 2004, plus de 27% du montant total des enjeux effectués au Pari Mutuel (soit près de 2.12 milliards d'euros) ont été prélevés et redistribués, principalement, entre l'Etat (13%) et les sociétés de courses (14%).
    *Les 13% revenant à l'Etat (1.02 milliards) ont été répartis entre son budget général, le Fonds National des Courses et de l'Elevage (98 millions d'euros), le Fonds National pour le développement du sport (58 millions d'euros) et prélèvements et taxes diverses.
    *Les 14% revenant à la Société des Courses (1.09 milliards d'euros) ont été utilisés pour les frais de gestion du Pari Mutuel, les frais de fonctionnement des Sociétés des Courses et les encouragements (prix des courses, primes aux éleveurs et aux propriétaires: 400 millions d'euros).
    Ces chiffres bruts sont en constante augmentation.
    * Les 73% restants sont redistribués aux parieurs.
  • 2°-   Les financements publics (hors secteur des courses)

     
    En 2005, l'Etat a "budgétisé" 50.02 millions d'euros en faveur de la Filière équine.
    *Près de 90% de cette somme revenait à l'établissement public "les Haras Nationaux" qui prévoyait d'en redistribuer 11.25 millions d'euros sous forme de primes et interventions en faveur de la Filière.
    *Les 10% restant (5.2 millions d'euros) devaient être redistribués par le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche sous  forme de crédits d'intervention en faveur de l'élevage et de l'utilisation du cheval et de crédits d'investissements (élevage et équipements hippiques).
  • 3°-   Les encouragements à l'élevage et la valorisation

     
    En 2004, 3.93 millions d'euros ont été distribués sous formes de primes à l'occasion des "Concours Modèles et Allures", épreuves de qualification loisirs et primes à l'élevage.
    51% de ce montant est revenu aux chevaux de sang et poneys, les reste aux chevaux de trait et ânes.
    En Bourgogne, ces primes représentaient un total de 191 000Euros.
    Cette même année, 2.65 millions d'euros ont été distribués à l'occasion des épreuves d'élevage des chevaux de sport (toutes disciplines confondues). En Bourgogne, ce sont 106 500 Euros qui ont été distribués.
  • 4°-   Le Fonds Eperon

     
    9 millions d'euros ont été prélevés en 2005 sur les montants du Pari Mutuel afin de financer des projets "novateurs, réellement structurants" et "sans redondance avec l'existant".
    Les projets présentés peuvent porter sur:
    *des investissements (infrastructures, installations, matériels, etc...)
    *des actions (études de marché, formation, valorisation, promotion, etc...
    en relation avec tous les secteurs de la Filière, hors le secteur course.
    Les dossiers régionaux sont présentés par le Conseil du Cheval de Bourgogne en CCROC.
    Celle-ci émet un avis sur les dossiers et les classent suivant un ordre de priorité. La DRAF transmet ensuite les dossiers à la Fédération Nationale des Courses Française à Paris.
    Les dossiers nationaux sont quant à eux présentés par la FIVAL.
    L'ensemble des dossiers est présenté devant un comité d'engagement national.  

OBSERVATOIRE ECONOMIQUE

Observatoire Economique Régional (OER) estime le poids socio-économique de la filière équine en région Corse.

 
Vous y retrouverez les chiffres clés de la filière équine sur les différentes activités.
 
Le dernier Observatoire Economique Régional de la filière équine vient d'être publié en 2012 sur des données 2009-2010
 
Document à télécharger au format PDF